Quel bois pour une pergola ?

Couvrir sa terrasse d’une magnifique pergola permet à la fois de profiter d’une
ambiance douce et tempérée en extérieur
et d’agrémenter l’esthétique de la façade de sa maison. Et comme vous le savez déjà, le bois est un matériau de premier choix
pour se fabriquer une jolie pergola en extérieur
. Cependant, en raison des aléas
climatiques, de l’humidité et de la chaleur auxquels va s’exposer votre pergola
toute l’année, il convient de bien choisir l’essence du bois utilisé.

Les avantages d’une pergola en bois

Considéré comme un matériau à la fois noble, robuste et chaleureux, le bois est le
choix idéal pour construire une pergola en extérieur. Le bois résiste au temps et
convient à tous les types de constructions. C’est aussi un excellent isolant naturel.
De plus, il permet d’agrémenter toutes les habitations d’un espace parfaitement
ombragé. En prime, vous pouvez également envisager de faire pousser des plantes
grimpantes sur l’armature et le toit de votre véranda en bois.

Quel bois choisir pour sa pergola ?

Les bois putrescibles

 

Ce sont généralement des bois classiques, peu onéreux, mais qui résistent mal aux
intempéries, notamment à l’humidité et à la pluie. Traités ou non, ils pourrissent
rapidement et n’offrent qu’une longévité de 5 ans maximum à votre pergola.

 

Les bois imputrescibles

 

Ces types de bois offrent une bonne résistance à l’humidité, quelle qu’en soit
l’intensité. Très appréciés pour la fabrication d’une pergola, ils se déclinent en
plusieurs modèles :

 

  • le Mélèze : un résineux à bois dur qui se fissure rapidement sous des écarts de températures extrêmes entre l’hiver et l’été. Ses qualités mécaniques sont toutefois intéressantes dans la construction d’une pergola. De plus, le mélèze est peu onéreux.
  • le Châtaignier : très résistant, ce bois est un classique très apprécié pour son prix abordable sur le marché.
  • le Cèdre Rouge : ce résineux à faible densité est fragile et a tendance à se décomposer. Mais il résiste bien à l’humidité à condition de bien le travailler.
  • le Chêne : très apprécié pour sa résistance, c’est un bois solide qui a une bonne
  • densité. Facile à travailler, il convient particulièrement aux zones peu humides.
  • le Robinier : moins connu que les autres matériaux, ce bois résiste bien à l’humidité et offre une longévité allant jusqu’à 50 ans en milieu humide. Il ne chauffe pas facilement, même exposé à de fortes températures.
  • les bois exotiques (iroko, assaméla, teck, moabi, ipé, merbeau) : naturellement imputrescibles, ces bois sont plus rares et coûtent cher.

Le bambou

De plus en plus en vogue, la pergola en bambou gagne du terrain auprès de
nombreux particuliers pour construire une pergola bioclimatique. Léger, creux et
lisse, le bambou a l’avantage d’être plus accessible que les autres types de bois. Il
pousse quasiment dans toutes les régions tropicales. De plus, le bambou résiste bien
à l’humidité et aux insectes. Aucun traitement spécifique n’est nécessaire pour une
pergola en bambou. C’est à la fois esthétique et parfaitement isolant, en plus
d’apporter une touche d’exotisme à votre habitation.

Nos conseils dédiés aux pergolas