La protection à la lumière solaire

Le soleil émet des flux de photons (radiations ou rayons), qui voyagent à la vitesse de 300 000 km/s (vitesse de la lumière) et atteignent la terre à différentes longueurs d'onde. Ces longueurs d'ondes composent le spectre solaire.

 

La décomposition de la lumière solaire

 

Les ULTRAVIOLETS (U.V) compris entre 200 et 400 nm (3% du spectre). Les UV, invisibles, provoquent des dommages sur les cellules du corps et sur les matériaux sensibles, se répercutant principalement sous forme de décoloration.

 

a LUMIERE VISIBLE (L.V) comprise entre 400 et 800nm (47% du spectre). La Lumière Visible nous permet de distinguer les formes et les couleurs, mais en s’approchant des longueurs d’ondes supérieures (600 à 800nm), la lumière se transforme en éblouissement et devient gênante. 

Cette partie de chaleur se traite en assombrissant le traitement (film ou store).

Les INFRAROUGES (I.R) compris 800 et 1 400nm (50% du spectre).
Les IR visibles chauffent la matière solide et gazeuse, et se ressentent sous forme de chaleur. L’énergie qui traverse un vitrage est transmise directement à l'intérieur, une partie est réfléchie, une partie est absorbée par le verre puis réémise (intérieur et extérieur).

Les infrarouges sont très compliqués à rejeter, et cela se fera par de la métallisation très fine et rare (argent, cuivre, platine, palladium...)

 

Cette lumière solaire peut être désagréable et c'est pourquoi on a tous besoin d'une protection solaire adaptée : le bon choix du film solaire réside dans la capacité à laisser passer la lumière et traiter un maximum d'infrarouges.